Journée d’études : PIFERAI (Pif, dans tous ses états : recherches, archives, interdisciplinarité)

Journée d’études : PIFERAI (Pif, dans tous ses états : recherches, archives, interdisciplinarité) Vendredi 21 Décembre 2018, 10:00 – 17:00

Pour Noël, l’axe LmM s’associe aux historiens pour une première exploration de l’univers de Pif le Chien. Venez nombreux et nombreuses pour cette dernière journée de l’année !


Organisateurs : Henri Garric (CPTC, uB) et Jean Vigreux (CGC UMR CNRS uB 7366)

Au début de la Guerre froide (en 1948) Jose Cabrero Arnal (qui signe Claude Arnal), républicain espagnol exilé qui revient du camp de concentration de Mathausen (libéré le 5 mai 1945) crée pour l’Humanité un feuilleton dessiné, Pif le Chien. Les pages paraissent aussi bien dansl’Humanité que l’Humanité-Dimanche ; il est aussi publié dans Vaillant. Mais « Pif le chien », est aussi repris par d’autres dessinateurs, selon une logique sérielle commune aux héros de bande dessinée d’après-guerre (Spirou, notamment) : c’est l’esprit d’équipe et la logique éditoriale de Vaillant qui priment.

L’approche pluridisciplinaire se propose d’analyser le corpus numérisé des strips de Pif le chien aussi bien dans sa dimension formelle (construction des planches, articulation textes/images) que thématique. Il s’agira de voir comment une bande dessinée héritée de la bande dessinée familiale des années 1920-1930 (en France et aux Etats-Unis : family strip) articule l’adresse à un public enfantin (caractérisée par l’usage du dessin anthropomorphique et la logique du gag) à la volonté d’éducation populaire et politique. Au sein des thèmes on retiendra la culture de Guerre froide, mais aussi des sujets graves (manque de nourriture, logement, problèmes des classes et des disparitions des richesses, sans oublier les loisirs de masse comme le Tour de France, etc.). Le projet articule ainsi une réflexion esthétique et sociale sur la place des arts mineurs dans la culture contemporaine avec une approche de sociologie historique et politique.


Programme :10 h 00 – Accueil : Henri Garric et Jean Vigreux

Henri Garric :
Usages du gag dans « Pif le chien »
Emmanuelle Rougé :
La relation enfant-animal dans « Pif le chien »
Vincent Chambarlhac :
Pif peintre : quelle peinture à l’heure où New-York vole l’idée d’art moderne ?
Bertrand Tillier :
Pif, chien anthropomorpheTable-ronde : « Pif le chien » et le strip comique dans la France d’après-guerre

13 h 30 :Jean Vigreux :
Un peu de politique dans « Pif le chien » ?

Jessica Kohn :
Le pavillon de Pif : la mise en scène du confort des Trente Glorieuses

Sébastien Laffage-Cosnier, Lucas Profillet, Christian Vivier :
« Pif le chien » sportif : un reflet des représentations des activités corporelles des Trente Glorieuses ? Étude exploratoire

Irène Leroy-Ladurie :
Pif, de père en fils : l’intimité d’un chien
Table-ronde : Société et politique dans « Pif le chien »

Entrée libre, gratuite, sans inscription,
dans la limite des places disponibles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.